Historique de Verstegen Spices & Sauces

La fondation

L’entreprise de Commerce des Épices & Fabrique d’Agents de conservation Verstegen a été créée en 1886, par monsieur Verstegen. Décédé en 1897, la vie ne lui aura laissé que peu de temps pour se réjouir de son initiative. Après sa mort, les activités de l’entreprise, consacrées bien sûr au commerce des épices mais aussi des fruits subtropicaux et des ingrédients de pâtisserie, se poursuivirent sous la direction de deux mandataires, MM. C. Diederik et J. Man in 't Veld.

Vers 1914, la fille aînée de monsieur Diederik se fiança avec F.P. Kersteman, qui vendit son entreprise de peinture pour rentrer au service de son futur beau-père. L’application de la fameuse loi anti-trust, en 1915, entraîna la scission de Verstegen Specerijenhandel & Fabriek van conserveermiddelen en trois sociétés :

  • La société C. Diederik & Zn Bakkerijgrondstoffen, consacrée aux ingrédients de pâtisserie, sous la direction de C. Diederik ;
  • La société J.H. Verstegen sous la direction de J. Man in 't Veld ;
  • La société Verstegen Specerijenhandel & Fabriek van Conserveermiddelen sous la direction de F.P. Kersteman, qui épousa en 1918 la fille de monsieur Diederik.

L’essor de l’entreprise date surtout de l’après 1ère Guerre mondiale. Malgré la crise des années 1932 et 1933, l’entreprise réussit à garder le cap. Les atouts de qualité, de service et de fiabilité lui ont valu de se gagner la confiance d’une large et solide clientèle, garantie d’un essor sain et continu. Entré en 1939 au service de l’entreprise en qualité de représentant, B.J. Driessen (grand-père du propriétaire actuel R.M. Driessen) épousa peu après la fille de F.P. Kersteman.

Les années de guerre

Le 14 mai 1940, d’épais nuages de fumée assombrirent le ciel Rotterdam et les locaux de l’entreprise, situés au 104 de la rue Hugo de Groot, furent entièrement dévastés… à l’exception d’un coffre-fort duquel, quelques heures avant le Grand Bombardement qui devait anéantir la ville, monsieur Kersteman réussit à sortir les précieuses recettes qu’il renfermait et les mettre en lieu sûr.

Un an après la Libération du 5 mai 1945, et avec le lent retour des arrivages de matières premières à Rotterdam, une timide reprise des activités fut amorcée depuis un garage aménagé pour l’occasion dans le quartier de Hillegersberg. Il fallut attendre six ans après la fin de la Deuxième Guerre mondiale à Verstegen pour retrouver des locaux dignes de ce nom sur la Hoornbrekerstraat et se refaire des stocks de qualité.

L’essor

Au bout d’une douzaine d’années, Verstegen finit par se retrouver à l’étroit dans les locaux de Hoornbrekerstraat et prit place, le 30 décembre 1964, entre les murs flambant neufs du superbe immeuble du 62 du Giessenweg où les unités de production se trouvent encore aujourd’hui.

Le 30 novembre 1979, B.J. Driessen quitta la double casquette de directeur et propriétaire de Verstegen pour transmettre la conduite des affaires à son fils, Jan Driessen. Avec Michel Driessen (fils de Jan Driessen et propriétaire de l’entreprise) c’est déjà la troisième génération des Driessen qui se trouve aujourd’hui à la tête de l’entreprise de Verstegen.